Réseaux sociaux, astrologie et création de contenu : entrevue avec Shana Lyès d’Astrolya

Un échange avec Shana Lyès, fondatrice d’@astrolya - l’un des comptes francophones d’astrologie les plus suivis sur Instagram.

Réseaux sociaux, astrologie et création de contenu : entrevue avec Shana Lyès d’Astrolya

La semaine dernière, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Shana Lyès, la créatrice d’@astrolya, l’une des astrologues francophones les plus suivies d’Instagram. Shana, c’est 249 000 abonnés, trois livres et un podcast, que vous pouvez aisément retrouver sur son lien Snipfeed.

ASTROLYA : DE LA PASSION A LA PROFESSION

Lors de notre entretien, Shana est remontée aux racines de son intérêt pour l'astrologie, nous expliquant à quel point cette passion est intimement liée aux aléas de son existence. Petite, elle faisait partie de celles et ceux qui dérobaient les magazines féminins de leur grand-mère, non pas pour admirer les belles images, mais pour lire l'horoscope des dernières pages. Toutefois, le déclic n'opère pas à ce moment-là. Lassée par le manque de profondeur de ces horoscopes, elle finit par mettre l'astrologie dans un petit coin de son esprit.

Petit saut dans le temps : Shana a 15 ans et, contrainte d’être hospitalisée, son meilleur ami tente alors d’établir son thème astral afin de lui remonter le moral. Et c’est là qu’a lieu le véritable déclic, cet élan qui donnera naissance à Astrolya des années plus tard. ”Comment est-ce possible qu’autant d’informations sur ma vie soient données via mon jour, mon heure et mon lieu de naissance !” s’exclame-t-elle, la même surprise dans la voix que bien des années plus tôt. Dès lors, son intérêt pour les astres ne faiblit plus : en 2019, elle écrit la rubrique astrologie d’un magazine qui lui vaut de multiples compliments et encouragements, tant pour son amusante pertinence que pour sa modernité. De là naît Astrolya, suite aux nombreuses demandes d’informations, de conseils et d’échanges qu’elle reçoit régulièrement.

“L'astrologie est un langage, un outil de développement personnel qui permet de porter un regard objectif sur soi-même”.

A ses débuts, Shana nous partage qu’elle ne se voyait pas devenir astrologue à plein temps. Issue du monde du journalisme et de la communication, c’est pourtant bien Astrolya qui a fini par prendre le dessus et s’imposer, tant son contenu et ses connaissances ont comblé un vide qu’elle ne soupçonnait pas exister. A mesure qu’elle postait du contenu, la demande a afflué, et c’est là qu’elle est parvenue à trouver sa niche : des personnes aussi sensibles qu’elle aux astres, parfois en quête de sens et de clés pour mieux se comprendre et comprendre le monde qui les entoure, qui voyaient comme elle l’astrologie comme “un langage, un outil de développement personnel qui permet de porter un regard objectif sur soi-même”.

ASTROLOGIE ET RÉSEAUX SOCIAUX : UNE NOUVELLE CHANCE POUR LA DISCIPLINE

Shana fait partie de cette nouvelle génération d’astrologues qui dépoussière la discipline et parvient à lui rendre justice en créant du contenu informé, interactif et pertinent. Lorsque nous lui demandons ce que les réseaux sociaux ont apporté à l’astrologie, elle évoque sa modernisation : le format court d’un post Instagram conjugué à son jeune âge ont donné naissance à une nouvelle offre de contenu, synthétisé et vulgarisé, sans perdre pour autant de sa valeur. Toutefois, elle évoque un manque de recul face au phénomène. Bien que les réseaux sociaux permettent de démocratiser une discipline particulièrement complexe et de donner une nouvelle visibilité aux métiers de la spiritualité, elle alerte sur nombre de créateurs voulant surfer sur un effet de mode. L’astrologie, comme toute discipline, a ses codes, ses références, et requiert une étude et des connaissances approfondies : il ne s’agit pas seulement de lancer quelques phrases à la volée fondées sur de vieux poncifs, mais bien d’apporter une réelle expertise. Si les réseaux sociaux ont permis un accès démultiplié à l’information et au partage, attention donc à ses sources !

Instagram et l'astrologie : une histoire pérenne

Beaucoup affirment que ce regain d’intérêt pour l’astrologie est né grâce au confinement. Face à cela, Shana marque un léger désaccord : si l’astrologie a bénéficié des effets du confinement, parce que nombre de personnes ont eu le temps de se pencher plus en détails sur ce qui les intéressait, il n’a toutefois pas été l’élément déclencheur de son succès croissant. En effet, elle comptait déjà une communauté de plus de 100 000 abonnés avant l’arrivée du Covid, ce qui la conforte dans l’idée que l’astrologie a pris une direction pérenne, et que le succès de la discipline n’est pas encore près de l’essoufflement. Face aux critiques et incompréhensions, elle insiste sur le fait que l'astrologie n’est pas une science, mais un langage, un outil. L’idée n’est aucunement de vouloir convaincre à tout prix, de faire adhérer aveuglément, mais au contraire d’ouvrir un regard nouveau sur le monde, un regard procurant une nouvelle forme de recul face aux questionnements et moments cruciaux d’une existence.

DE L’IMPORTANCE DES RENCONTRES

Si sa vie de créatrice de contenu est continuellement ponctuée de rencontres, Shana en évoque trois qui pour elle ont été décisives. Pour commencer, son éditrice, qui l’a contactée sans savoir qui se cachait réellement derrière Astrolya : forte d’une belle intuition, elle est arrivée avec un projet à lui proposer, qui a donné naissance à son premier ouvrage, Astrolove. L’occasion pour Shana de gagner en crédibilité à la fois en tant qu’astrologue, coach et communicante : “aujourd’hui, l’astrologie a tellement de valeur que l’on peut en faire des livres pertinents”. Viennent ensuite celles qu’elle appelle ses consoeurs : ces autres comptes qui parlent comme elle d’astrologie (Astrotruc, Z comme Zodiaque), qui lui ont permis non seulement de nouer de belles relations amicales et professionnelles, mais également de réaliser que chacun.e avait sa place. Malgré l’émergence d’un nombre toujours croissant de comptes, tous aussi singuliers que leurs propriétaires, Shana n’évoque pas de compétition mais une coexistence sereine, tant l’étendue de l’astrologie permet des angles d’approches différents et complémentaires. Enfin, elle nous parle de son équipe qui lui a permis de porter Astrolya à un autre niveau, celui du développement personnel, et d’imaginer son expansion.

AM(e)OUR, le dernier ouvrage de Shana paru en janvier 2022. Crédit photo : Jehane Moll

Lorsque nous lui demandons si elle à des conseils à donner à celles et ceux qui, comme elle, cherchent en eux le courage de se lancer dans leur passion, elle nous répond dans un éclat de rire que, “dans ces moments là, c’est [sa] lune en Bélier qui parle”. Et pour cause, pour elle, il est avant tout question de se lancer sans perdre un temps précieux à se poser trop de questions “J’ai commencé à un moment de ma vie où j’en avais marre, sans savoir que ça allait prendre cette ampleur. (...) Quand ça vibre en toi, qu’il y a la passion, le feu, vas-y ! Qu’est-ce que tu peux perdre au pire : un peu de temps, de l’argent si tu décides d’investir. Moi par exemple, j’ai commencé de manière totalement gratuite.” (chose que, d’ailleurs, Snipfeed vous permet de faire). Aux créateurs de contenu qui la lisent, elle les incite à se faire confiance, connaissant malheureusement trop bien la vicieuse tendance à la comparaison incessante, aux remises en question. “Les gens nous suivent pour qui on est, ce que l’on dégage, et il y a de la place pour tout le monde”. L’une des clés pour elle est l’authenticité et la fidélité face à soi-même : savoir s’écouter avec bienveillance, car “quand on est bienveillants envers soi-même les gens le sont envers nous“.

De 2022, Shana espère un peu de répit, mais également la concrétisation de beaux et ambitieux projets : la publication de son premier roman, la croissance et la stabilisation de l’équipe Astrolya, un mariage…de quoi donner à l’astrologie francophone de belles perspectives !

Pour retrouver les publications et activités de Shana, vous pouvez consulter son lien Snipfeed. Et si vous êtes un.e créateur.rice de contenu, ou que vous souhaitez le devenir, rendez-vous juste ici !